En 1885, le sculpteur Bourdelle s'installe au 16 impasse du Maine, dans le quartier de Montparnasse où abondent les ateliers d'artistes. À la fin de sa vie, il aspire, "comme a fait Rodin", son prestigieux aîné, à la création d'un musée susceptible d'exposer son oeuvre et le processus créateur qui le vit naître. Après son décès, en 1929, son épouse Cléopâtre, sa fille Rhodia et son gendre Michel Dufet n'auront de cesse d'exaucer le voeu de l'artiste. Aidées par l'intervention salutaire de Gabriel Cognacq, Cléopâtre et Rhodia inaugurent le musée Bourdelle le 4 juillet 1949, date à laquelle elles donnent à la ville de Paris une partie substantielle de la collection de l'artiste. Le musée, conçu autour des ateliers préservés et des jardins, constitue depuis lors un écrin fascinant qui, au coeur du tumulte montparnassien, a reçu et continue d'accueillir de nombreux visiteurs, parmi lesquels des artistes ou élèves du maître, tels Alberto Giacometti et Germaine Richier.

P1240035

P1240020

P1240036

P1240050

P1240016

P1240053

P1240021

P1240028

P1240038

P1240045